« Travailler de façon collaborative c’est incontournable aujourd’hui »

serge- testevuide
Serge Testevuide, responsable de la formation L2 L3 en management du sport à l’Université de Nantes, est l’une des chevilles ouvrières du HybLab DataSport, expérience pédagogique inédite pour ses étudiants.
Qu’est-ce qui vous a poussé à participer et prendre part à l’organisation d’un événement comme le HybLab DataSport ?

« En tant que responsable pédagogique, ce qui est intéressant, c’est que le projet se situe en fin d’année, c’est un aboutissement dans l’articulation des enseignements pour les élèves du STAPS. Cela fait écho à leurs cours de statistiques, de sociologie, ou de communication. Cette expérience permet de coordonner ces enseignements, et je suis assez partisan d’une pédagogie par projets. Au cours de l’année, quelques projets viennent se greffer à la formation, et cela oblige à partir dans du concret. Le travail par projet est un bon vecteur à la fois d’implication et de motivation et c’est ce qui donne du sens aux connaissances qui sont vues dans les différents cours. C’est aussi ce qui permet de créer du lien, c’est un aspect important pour le futur. »

Pensez-vous continuer cette expérience ?

« L’idée c’est de faire exister ce projet, de le reproduire l’an prochain, de manière à ce que cela s’intègre à la maquette de la formation. Il y a des attentes, des gens qui souhaiteraient fournir des données afin de permettre aux étudiants de les travailler. Beaucoup d’organismes agrègent des données sur le sport mais n’en font rien, donc il peut être intéressant pour nous de travailler autour de ces opérations et d’avancer sur la question des datas. Pour aller dans ce sens, l’année prochaine, nous avons pour projet un système de capteurs, dans le style des podomètres, qui quantifierait des données sur la pratique physique des étudiants. Cela permettrait de créer de nouvelles données exploitables pour les étudiants. Dans ce prolongement, avec le Conseil général de Loire-Atlantique et certains comités sportifs, nous avons l’idée d’aller vers un observatoire des pratiques sportives. Il serait donc possible d’effectuer des commandes de projets pour un nouveau HybLab DataSport. »

Que pensez-vous que les étudiants du STAPS apportent aux projets de datavisualisation et datacommunication ? Et en échange, qu’est-ce que le projet leur apporte ?

« Les étudiants de STAPS sont ceux qui sont le plus à même de lire les données liées au sport car ils ont des connaissances sur les phénomènes sportifs, ce qui leur permet d’appréhender ces données. Ils ont également une formation en communication donc ils connaissent bien certains supports. Les étudiants de L’Ecole de Design eux, amènent un regard non sportif, ce double regard est très important pour faire avancer les étudiants dans leurs projets.  Le mix est intéressant, les étudiants se complètent aussi sur leurs compétences. Pour les STAPS, travailler de façon collaborative, traiter des données, être capable de les retransmettre, c’est incontournable aujourd’hui. »

Propos recueillis par Clara Blum

6 réflexions au sujet de « « Travailler de façon collaborative c’est incontournable aujourd’hui » »

  1. Ping : cost of priligy

Les commentaires sont fermés.